Le carnet de voyage de yemanja

Poisson et information

Pour ceux qui se posent la question , nous sommes prêt !

Il reste bien l’inscription au CNED, pour cela il faut attendre l’ ouverture aux inscriptions: 28 mai pour un CM2 et 18 juin pour une 5°, puis la demande d’autorisation au directeur des services départementaux de l’éducation nationale.Sans sa réponse positive c’est plus compliqué…

Alors on s’occupe, j’ai donc suivi une formation « comment faire des filets avec un poisson? » afin d’étoffer mon savoir faire. L’ami Romain, poissonnier de métier m’a transmis sa technique, pour cela un couteau à filet , une planche , du tacaud, de la dorade et un grondin (pas de poisson tropicaux dans les parages).Avec de l’entrainement et une bonne technique , ce travail appliqué de la chair est sympa, j’ai hâte d’essayer sur des poissons plus gros et colorés.

Pour préparer notre voyage nous utilisons beaucoup internet qui est vraiment une mine de renseignements. La principale difficulté vient du fait qu’il faut trier les nombreuses sources et essayer de recouper les informations.(très chronophage)

Des sites spécialisés offrent des indications plus fiables et nous avons sélectionné
https://www.noonsite.com/countries/ (il faut maintenant s’inscrire)
https://stw.fr/
Le site de Navionics permet de visualiser les cartes marines des endroits où nous nous rendrons et google maps est intéressant pour enregistrer des photos satellite de manière à créer un fichier d’images que nous amènerons avec nos ordinateurs. Des guides nautiques (payants) sont également disponibles sur liseuses ou PC, cela permet de diminuer le nombre de bouquins à bord.

Certaines formalités d’entrée dans un pays peuvent être pré-remplies sur internet comme :
http://www.sailclear.com/register.aspx qui couvre une partie des Antilles et les réservations dans les ports peuvent également se faire à l’avance. Pour les Canaries, à la Graciosa il faut normalement réserver à l’avance sous peine de ne pas être accepté.Nous avons donc fait une demande et une réponse positive nous a été transmise.

Tout ceci est bien beau mais prévoir une arrivée au jour près alors que nous ne sommes pas encore partis reste bien aléatoire.

JPO (journée panneaux ouverts)

UN GRAND MERCI aux 34 personnes qui sont venues aujourd’hui visiter notre bateau et discuter de notre projet.

on a pas pu photographier tout le monde!

Diminution des déchets et première sortie de l’année

La réduction des déchets s’opère dès l’achat au supermarché. Nous avons privilégié les produits les moins emballés. les éco-recharges mais cela ne suffit pas. Nous avons imaginé brûler certains de nos déchets avec un poêle à bois portable en acier inoxydable. On ne fera pas de miracle écologique mais on élimine déjà le papier et le carton.

En exemple le paquet de chips en carton lors du weekend à l’île de Groix.

Les navigations reprennent

Pour notre 1ère sortie de l’année nous avions deux invités, mon cousin Yannick et ma maman Marie. Beau soleil, belle mer, un vent d’Est de 2 Beaufort, parfait pour une journée à Groix. Nous avons repris nos automatismes (certains rouillés) après 6 mois d’hivernage et travaux divers.

Mise a l’eau et 109 kg de réserve alimentaire.

Après deux couches d’antifoulling, le bateau est mis à l’eau et le voilà amarré sur le blavet en attendant ses premières sorties de l’année.

Pour les curieux, voici l’inventaire à ce jour de la réserve alimentaire de 109 kg environ…

Journée panneaux ouverts !!!!

Samedi 27 Avril de 10 h à 17 h Ouvert à tous les curieux

OU ? au ponton d’Hennebont

objectifs

  • Mobiliser les curieux, les amis et les enfants ;
  • Faire connaître un voilier de voyage ;
  • Présenter son projet et son équipage ;
  • Faire découvrir le lieu de vie et les équipements;
  • Se voir ou faire connaissance ;

Beurre et pharmacie.

Aujourd’hui réception de 24 boites en conserve de beurre (demi-sel évidement) longue conservation, directement de Liévin  » Société BRIOIS, »  C’est un essai, pour ne pas être dépourvue lors de confection de gâteau, brioche ou autres gourmandises beurrés.

Le beurre moulé paysan breton 250 gr, emballage plastique, est à 2.27 euro à Leclerc valable jusqu’au 12/05/19 (au réfrigérateur). Le beurre Sovaco 250 gr, en conserve, coûte (avec frais de livraison) 3.08 euro valable jusqu’au 30/01/20.

Pour la pharmacie (dotation de bord), nous avons la chance de connaitre le Docteur F. L, du CHU de fort de France qui en plus d’être un praticien hospitalier anesthésiste-réanimation est un voileux.

Il nous a rédigé des ordonnances pour 2 adultes et deux enfants, concernant les sujets tels que :Antalgiques et Anti-inflammatoire. Digestif : diarrhées, vomissements, mal de mer. Antibiotiques, infectieux, parasitologie. Allergies, corticoïdes, anxiolytiques, stimulants. Ophtalmologie et ORL. Dermatologie. Gynécologie.Suture et brûlures. Dentaire et hypothermie.

Nous avons fait un premier classement selon les pathologies, tout cela sera rangé dans un emplacement dédié à bord . Il reste à revoir notre tiroir  » pharmacie de premiers soins » tel que pansements, antiseptiques et autres bricoles.

Si besoin nous sommes en relation avec le médecin du CCMM (Centre de Consultation Médicale Maritime), rattaché au Samu du CHU de Toulouse, qui est disponible 24/24 h et 365 jours par an pour toute assistance télé-médicale, via le téléphone satellitaire ou mail ou téléphone. Note : Modalités d’appel du CCMM sur leur site. Nous n’avons pas le droit de donner des médicaments (de liste 1 et 2) sans son autorisation. (exercice illégale de la médecine).Nous avons envoyé nos antécédents médicaux au secrétariat ainsi que le contenu de la pharmacie embarquée.

Le 20 mars : deuxième rappel pour le vaccin : Hépatite A au centre de vaccination internationales à Noyal-Pontivy.

J’ai eu l’opportunité de rencontrer les médecins, ainsi que le SMUR 33 en 2015 à Toulouse et je retrouve à nouveau le médecin lors d’un recyclage de formation MED2 marine marchande en juin à Lorient  » recyclage des compétences médicales de toute personne désignée pour dispenser des soins médicaux à bord des navires « 

photo 2015: le médecin en consultation avec un capitaine de cargo.

Avec tout cela nous pouvons cocher la case de la liste: MÉDICAL: OK

Compteur d’eau

Pour savoir avec précision la quantité d’eau consommé à bord nous avons installé un compteur d’eau (voir article de janvier). Mais pour aller jusqu’au bout du sujet et pour une lecture plus facile un boitier équipé d’un afficheur à été placé à l’intérieur d’un petit coffre qu’il suffit d’ouvrir pour lire directement le nombre de litres consommés.Ce compteur peut se remettre à zéro.

Nous savons ce qui sort des réservoirs et pour savoir ce qui rentre il suffit de brancher sur le tuyau de remplissage un compteur comme celui de la photo ci-contre.

Votre bateau est-il assuré?

Il nous faut une assurance pour le bateau, d’ailleurs les ports de plaisance demandent souvent le papier d’assurance (En espagnol ou en anglais).

Nous avons fait faire une expertise du bateau en juin 2017,avant de l’acheter, en vue de l’assurer.

Les différentes compagnies contactées sont extrêmement réticentes pour assurer un voilier de plus de 25 ans et je vous donne en vrac les différentes réponses que nous avons eues: Votre voilier est trop vieux, il faut 3 ans d’ancienneté chez nous pour assurer votre bateau, l’expertise doit dater de moins de six mois etc…

On arrive à trouver quelques assurances qui veulent bien mais en Europe uniquement et si l’on veut voguer vers les Antilles, ce qui est notre cas, et bien nous sommes assurés moyennant une surprime exorbitante (3700 euros chez Pantaenius par exemple!)

En gros, les assureurs préfèrent les bateaux neufs ou récents ce qui reste paradoxal car plus cher à rembourser et certainement moins solides.

Finalement, nous avons trouvé à la MAIF un contrat qui nous satisfait avec une surprime raisonnable pour la transat ouf!

Puits de dérive et fromages.

Belle journée pour nettoyer le puits de dérive. Pour cette partie difficile d’accès on a utilisé un outil de jardin afin de gratter les derniers bigorneaux, démonter les patins de la dérive et ensuite passer une première couche d’antifouling.

Nous continuons notre liste d’avitaillement, avec l’achat de 6 kg de fromage en boite. 15 boites de camembert à la commande mais du brie à l’arrivée, 5 boites de feta (épicé !) 5 boites de gouda. Est-ce bon? L’avenir nous le dira…

QUI A DÉJÀ ESSAYE ?

Et pour ce qui est de la liste alimentaire longue conservation nous en sommes à 98 kg d’achats variés qui prennent leur place dans différents coffres.

en attente la commande de beurre en boite !!!

Récupérateur d’eau, balise EPIRB.

Aujourd’hui: pluie et beau soleil (la Bretagne ! ) , parfait pour penser et modifier le bimini et y placer un récupérateur de pluie.

Un passe coque (coupé),couplé à un raccord et un tuyau directement dans le nable du réservoir feront notre affaire.

Nous clôturons nos équipements électroniques par l’achat de la balise de détresse EPIRB1(ou Radio Localisation des Sinistres) de la marque Océan signal , 30% plus petite que les autres modèles et une durée de vie de la batterie de 10 ans.Qui ne s’active pas automatiquement en cas d’immersion comme on peut le lire sur certain site d’achat mais manuellement.

Nous avons aussi créé un emplacement pour le téléphone satellite

Top