Le carnet de voyage de yemanja

Je ne le suis pas de nature, ni défaitiste d’ailleurs. Alors j’essai de prendre exemple sur les copines (elles se reconnaitront) qui malgré des situations parfois difficiles développent une vision positive.

-« Oh! mais quel est cette nouvelle espèce animal vertébré aquatique ? »

Après 5 jours de confinement , les BVI ont ouvert 3 jours leurs supermarchés avant un nouveau confinement total de 14 jours. Nous n’avions que le choix de repartir sur l’ile principale « Tortola » pour refaire un stock alimentaire. Bruno et moi avons passé nos épreuves (Kolanta) avec succès après 12 heures de queue à nous deux en trois magasins.

2 Avril – devant le supermarché –

Même dans cette longue attente sous le soleil, les personnes plaisantaient et restaient agréables .Quand vous entrez enfin dans le supermarché climatisé vous ressentez une frénésie d’achat compulsif pendant les 3 premières minutes comme si la deuxieme épreuve du jeu etait de remplir son caddie au plus vite. Et je vous passe l’histoire de Bruno, deux italiens et un policier qui malgré tout lui a sûrement fait gagner quelques heures.

Puis retour au mouillage bien protégé de Norman Island où nous avons commencé notre confinement plus paisiblement avec une cambuse qui pourra desservir les 70 repas. Dimanche nous avons été contrôlés par les douanes pour nous demander si c’était notre bateau et nos papiers de séjour. C’est notre premier contrôle depuis notre voyage.

On pense à vous et aux nombreux plaisanciers étrangers (peut-être 1000) qui sont bloqués quelque part et qui comme nous, élaborent des stratégies de retour: des Autraliens revendraient leur catamaran à Antigua, un Danois rapatrie son bateau par cargo, des écossais laissent leur bateau à Trinidad…

réponse : Un Brunocentridé !

Nous, on rentrera avec le bateau, on sait à peu près quand mais pas encore par où. Le virus aura disparu et tout le monde sera en bonne santé et en vacances d’été sous un beau soleil. C’est mon essai de confiance pour une issue favorable à cette situation.

Nous avons réussi à avoir une extension de séjour jusqu’au 19 Avril avec l’immigration et un permis de naviguer d’un an avec les douaniers des BVI. On est donc content de rester dans la baie « the Bight » de Norman Island, bien abritée de la houle et qui n’est pas habitée (à part par le gardien des superstructures d’un restaurant fermé). Nous sommes mouillé au Nord de la photo.

Samedi nous avons appris que nous étions en confinement par la police maritime qui faisait sa ronde, cela jusqu’au 2 Avril. Tous les magasins ou autres locaux de l’ile principale sont fermés. Une quarantaine de bateaux sont en attente comme nous aujourd’hui. Comme vous, nous organisons notre journée, par exemple aujourd’hui j’ai brulé nos déchets. J’ai arrêté de faire l’école pour souffler un peu et le temps s’écoule plus calmement. Peut-être que d’autre parent me comprendront. Merci à WhatsApp car grâce à cette application j’ai des nouvelles de ma famille et de mes amis. On est tous en bonne santé c’est le plus important.

Quant à la suite …on fait comme vous on patiente. On élabore des plans sur la comète, plan A avec un passage par les Açores, plan D un départ direct St Martin-Lorient ect…

On pense bien à vous , n’hésitez pas si vous avez du temps a nous envoyer de vos nouvelles.

C’est un peu difficile de venir vous parler de notre aventure pendant cette affreuse affaire de Coronavirus. Mais on espère au mieux que cela viendra vous distraire. Aux Iles Vierges Britanniques il n’y a pas de confinement mais un coup de vent. On constate depuis hier qu’il y a moins de location de gros catamarans américains. Ce qui change pour nous ce sont nos futures destinations, Puerto Rico, Cuba et bien d’autres iles ont fermé leurs frontières et en consultant les forums des plaisanciers en voyage comme « sail the world » tout parait compromis, il reste St Martin. Notre permis de séjour est valable jusqu’au 27 Mars aux BVI. affaire a suivre….

Vers 4h du mat, ceux là avaient une bonne sono à décorner les chèvres du coin. Toute la baie a pu profiter des derniers sons « électro ».

Sur toutes les plages que nous rencontrons aux BVI, les coraux sont pratiquement tous morts : en gros cailloux aux abords de plage ou dans les fonds : blancs. La faune qui y est généralement associée est donc bien pauvre quand nous mettons notre masque dans ces eaux limpides. Autour du bateau rodent les tarpons. Grands poissons au corps argentés munis de grosses écailles pouvant mesurer 3 m.(Le rêve pour Ewan)

Aujourd’hui évaluation de sport pour Mathias qui doit faire une chorégraphie représentant des animaux. Bien sur je vous transmet les photos et vous laisse chercher.

Pas facile a trouver sur cette photo.

Nous goutons aussi aux spécialités locales, il a peu de légumes.

Nous avons fait une escale sauvage sur « Sandy Spit » , un banc de sable où le vent et le courant se rencontrent.

On a reçu des nouvelles des élèves de la classe de CM2 de l’anse d’Alet en Martinique. En Décembre nous avons donné des livres récoltés à Hennebont. Ils nous ont remercié par un superbe article. Nous sommes content de cette échange.

Prenez soin de vous, on pense à vous.

Pour voir la vidéo Cliquez ICI

6ème escale : Island « Jost Van Dyke » ou nous sommes arrivée aujourd’hui. Qui ? Un corsaire hollandais. Nous paraissons très petit dans cette foule de catamaran de location.

Je vous la fait courte pour la 3 ème escale très sauvage à « Long Bay » ou nous étions mouillés entre un Hongrois et un Polonais et ou les gars se sont donné à fond au surf paddle. La 4ème dans la grande baie « Gorda Sound » ou tout est en reconstruction. Mathias a pu consommer son cadeau d’anniversaire en prenant un cours de hobie.

La 5 ème nous avons fait un port : « Marina Village Bay » pour changer et surtout on voulait une carte téléphonique pour communiquer avec la famille et les amis. Notez que cela est indispensable lors de ce voyage et que l’on est bien tributaire de nos téléphones, wifi et d’internet.

La 6 ème : « Cane Garden Bay » on s’en souviendra pour son mouillage qui dans la nuit est devenu très rouleur dû à une houle du Nord. Du mauvais temps, de la pluie, une journée Off ou nous n’avons pas pu profiter de l’extérieur .

Prochainement une nouvelle vidéo en qui confirmera que nous avons augmenté notre consommation alimentaire et notre temps de sommeil. Que les oranges de Californie que l’on trouve dans les superettes locales nous fournissent peut être trop de vitamine C !

une copine

1er escale . L’ile Virgin Gorda , Bay St Thomas ou nous devons faire la clearence pour un mois. Nous soulager de 49 Dollars, (dollard en territoire anglais !) Bruno en reviendra dépité par le système archaïque où il faut remplir des tonnes de papiers avec leur carbone en plusieurs exemplaires.

2ème escales. Big Trunk Bay , on ne nous avait pas mentis. C’est magnifique. L’eau est limpide et le paysage très beau. Cette ile est très connue pour ces formations géologiques appelées les Baths. Ce sont des rochers sphériques de granit d’origine volcanique disséminés le long de la plage. Ces amoncellements spectaculaires de roches grises délimitent de ravissantes piscines naturelles. On se croirait à Trébeurden (sans le rose des rochers, ni la température de l’eau).

On se régale à la plage dans les vagues, à la pêche en paddle (Orphie, vivaneau, carangue et gobie), on en profite pour nettoyer la coque et sauver des américains lors de leur débarquement périlleux et l’ embarquement dans leur annexe, dû aux vagues.

Mais les américains, très nombreux ici, on du style !

Kenavo, prochaines nouvelles à « Long Bay »

Territoire britannique , l’ile Anguilla est un archipel de 91 km² s assez plate et tranquille. Nous sommes mouillé à Road Bay. Petite anse qui a son activité avec ses petits cargos et des vedettes aux gros moteurs (4 moteurs de 400 chevaux pour certaines) et une étonnante sono. On profite bien de la plage qui a la qualité d’avoir des douches !

Nous avons repris l’école. Sur cela je ne ferai aucun commentaire.

Aujourd’hui nous préparons notre navigation (80 milles de nuit au portant, pour ne pas perdre la main) vers le paradis (fiscaux) des plaisanciers : les BVI. Les quoi ? les British Virgin Islands. Cela m’ évoque les récits de pirates avec le fameux Barbe Noire. Nous comptons rester un mois. Cela tombe bien il y a une cinquantaine d’ilots à visiter dont seulement 16 sont habités.

C’est l heure d’une bonne glace.

Nous sommes dans la baie de Marigot depuis quelques jours, magnifique vue du Fort Louis.

Nous avons pu fêter les 11 ans de mathias dans un bon restaurant.

Le tourisme avec le shopping détaxé, constitue la première ressource économique de l’île. J’espère qu’il redressera cette partie de l’ile ou il reste des stigmates du Cyclone Irma.

Ici l’avitaillement est plus facile et nous sommes revenus à des prix raisonnables. Plein de gaz chez le shipchandler, fromages au super U. Nous avons réglé notre problème de moteur d’annexe en traversant le lagon du coté hollandais. Chez « Budget marine » achat d’un moteur neuf 5ch 2 temps. Grosse excitation chez les garçons vite calmée car le moteur reste en rodage pour 10 heures.

Le lagon est encore jonché d’épaves de toutes sortes.

Bateaux sans mat et mat sans bateaux.

et pour finir la journée on en a pris plein les yeux avec une énorme tortue morte qui sert de repas à un requin de plus de deux mètres.

Aujourd’hui on passe une nuit à la marina Fort Louis afin de faire notre plein d’eau (note : 642 litres = consommation de 30 jours à quatre ) et surtout apprécier une bonne douche ( 5 minutes chrono). La marina reste très animée ce samedi car ici il y a beaucoup de catamaran de charter , aujourd’hui c’est l’accueil des vacanciers plaisanciers.

Demain c’est une navigation « pépère »de 14 milles avec un vent faible à destination d’une nouvelle Ile : Anguilla

On pense bien à VOUS !

Barbuda, ile de 18OO habitants entièrement évacues après le cyclone Irma en 2017 reste une ile desertée, très peu de barbudiens et quelques d’ouvriers qui reconstruisent des clubs de luxe. Nous avons mouillé face à une plage de 12 kms de sable blancs et une belle couleurs d’eau après une navigation « sportive ». Attention les couleurs et la beauté de certaines photos peuvent plomber le moral si vous êtes en France sous la pluie.

En alignement : yemanja, Bruno, Mathias

On découvre des gens qui viennent en hydravion dans le club privé et qui sont récupérés de celui ci, par un drôle de navire.

Puis route vers les Iles françaises. Nous avons décrété les vacances scolaires (qui nous permettent de récupérer nos matinées et un peu plus de sommeil). Pour la première fois, depuis que nous sommes partis (225 jours), nous avons navigué pendant 11h sous un crachin breton. Notre 1er escale est une ile privée, ancien volcan, et réserve naturelle : l’ile fourchue. Cette ile a une sacrée histoire si vous avez le temps et la curiosité voici un lien.

Ile Fourchue

Puis ce matin pied sur st Martin d’Anse Marcel. Et c’est la une déception. Pour fêter l’anniversaire de Mathias, il n’y a ici plusieurs gros chantiers (qui dure depuis deux ans) dû au dernier cyclone et un petit port qui n’a pas envie de s’embêter avec nous (Bruno :« surtout l’imbécile qui gère le port assis sur sa chaise »). On remet donc tout nos espoirs de fête et d’ avitaillement à demain dans la baie de Marigot à 5 milles de là.

Anse Marcel

Nous sommes joignable en permanence grâce aux réseaux français, on attend de vos nouvelles. J’en profite pour souhaiter un bon anniversaire à : FANFAN et un bravo à ORFEO.

Nous avons quitté le mouillage devant la plage « Freeman’s Bay » après une semaine d’escale ou nous avons fait la sympathique rencontre de Chantal et Jean-Yves . Des ballades, des jeux,du surf paddle occupaient nos après-midi.

Coté technique : nous avons un moteur d’annexe qui n’est plus fiable, et nous avons refait une partie de la salle de bain grâce Jean-Yves qui nous a donné une plaque de PVC.

Aujourd’hui…..Mardi, nous quittons le calme de « Mosquito Bay » pour notre dernière escale a Antigua : « Deep Bay » puis direction Barbuda Island pour notre clearance de sortie de ce pays.

Et pour partager notre bonne humeur, une vidéo de notre tranche de vie ce dernier mois, avec ce lien (YouTube)